MENU 01 73 79 45 32

Création de société offshore en Irlande

Création de société en Irlande
  • 12,5% d’impôts
  • Service de nominés autorisé
  • Pas de capital à apporter
  • Comptabilité obligatoire

La République d’Irlande est aujourd’hui considérée comme un des pôles économiques et financiers les plus attractifs de l’UE. Qui plus est, l’Irlande a aussi su s’imposer comme un des acteurs politiques incontournables de l’UE.

Gravement touchée par la crise des subprimes du fait de son exposition aux marchés financiers internationaux, l’Irlande a fait face à l’une des récessions les plus importantes de l’Europe contemporaine.

Ayant accepté les mesures d’austérité proposées par les bailleurs de fonds internationaux, l’Irlande semble aujourd’hui en rémission et amorce un début de retour à la croissance économique.

Régime fiscal offshore des sociétés en Irlande

En Irlande, l’impôt sur les bénéfices des sociétés s’élève à 12,5% seulement. Il n’y a aucun capital minimum à déposer lors de la création de la société.

Le type de société le plus répandu en Irlande et le plus utilisé par les investisseurs étrangers est la société à responsabilité privée par actions (PrC). Ce statut est identique aux sociétés à responsabilité limitée françaises.

Les sociétés à responsabilité privée par actions domiciliées en Irlande peuvent être constituées avec un seul actionnaire qui peut être une personne physique ou une société. Il est important de noter que les sociétés offshore en Irlande peuvent être détenues à 100% par des personnes ou des sociétés non-résidentes.

De plus, cette juridiction anglo-saxonne permet aux sociétés l’utilisation du service de directeurs et d’associés nominés.

Il ne s’agit donc pas exactement d’un régime fiscal offshore proprement dit mais l’Irlande est l’une des juridictions européennes où l’impôt sur les sociétés est l’un des plus faibles.

Grâce à cette fiscalité peu élevée et attractive, l’Irlande a su attirer de nombreux investisseurs sur son territoire. Certains parmi les plus grands groupes américains ont décidé d’y établir leur siège social. D’ailleurs il n’est pas anodin que les Etats-Unis et le Royaume-Uni soient les principaux partenaires du pays.

Situation économique et financière en Irlande

L’économie irlandaise a sans doute été la plus compétitive de l’UE dans les années 2000. Grâce à une politique fiscale destinée à attirer les investisseurs internationaux, l’Irlande a connu un taux de croissance important et une reconnaissance internationale. D’ailleurs en 2015, le pays est toujours classé à une excellente 13e place selon l’indicateur Doing Business de la Banque Mondiale. Le pays est même 4e du classement en ce qui concerne les avantages fiscaux et 4e du classement de la facilité des procédures !

Après l’éclatement de la bulle immobilière du pays en 2008 et la crise de la zone euro en 2010, l’économie irlandaise a chuté. Le gouvernement a ainsi fait appel au FMI, à la Banque Centrale Européenne et à la Commission Européenne pour contrer l’accroissement spectaculaire du déficit public, via l’accord d’un prêt de 85 milliards de dollars. La bonne conduite de la politique d’austérité a redonné des perspectives encourageantes au pays et lui a permis de retrouver sa crédibilité auprès des marchés financiers internationaux.

2012 a vu la reprise économique s’amorcer, laissant présager un chiffre de 1,4% de croissance pour l’année 2013. Bien que le chômage soit resté assez élevé en 2012, le gouvernement table sur une réduction progressive de celui-ci dans les années à venir.

Situation politique en Irlande

L’Irlande s’est intégrée dès 1973 au processus d’intégration de la Communauté Européenne. Après avoir adopté la monnaie unique en 2002, le modèle Irlandais a été érigé en véritable exemple pour l’ensemble de l’UE compte tenu de sa réussite économique spectaculaire. Le bien connu « Miracle Irlandais » indiquait alors la marche à suivre d’une intégration réussie.

Aujourd’hui 4e PIB de l’UE, après avoir occupé la 2e place avant la crise, l’Irlande a longtemps montré les bienfaits politiques et économiques de l’UE. Sa consécration a eu lieu en 2004 lorsque la présidence de l’Union lui fut décernée.

La crise que le pays a traversée a aussi été l’occasion de confirmer son statut de « bon élève ». En effet, malgré une récession dont les conséquences sociales ont été dramatiques pour une partie de la population, l’Irlande a su appliquer rigoureusement le plan de sauvetage proposé par le FMI, de sorte qu’elle ambitionne aujourd’hui d’être le premier pays européen à sortir de ce plan d’aide. Tous ses partenaires économiques saluent désormais son abnégation et sa réussite, malgré les importants sacrifices qui furent nécessaires.

Création de société offshore en Irlande

  • 12,5% d’impôts
  • Pas de capital à apporter
  • 0% d’impôts sur les dividendes
  • Le taux standard de la TVA en Irlande s’élève à 23%
  • L’Irlande est membres de l’Union Européenne 
  • Compte bancaire société multidevises
  • L’utilisation du service de directeurs et d’associés nominés est autorisé
  • Gérer votre société Irlandaise depuis n’importe où dans le monde
  • Minimum un actionnaire
  • Comptabilité obligatoire
  • Constitution de la société entre 5 et 10 jours
  • Pays très stable ayant une excellente réputation

Qui peut créer
une société offshore en Irlande?

  • Les entrepreneurs, créateurs et chefs d’entreprise
  • Les consultants et prestataires de services
  • Les entreprises, PME-PMI
  • Les indépendants, Freelancer
  • Les webmasters

Quelles activités avec une société offshore en Irlande ?

Etre rappelé maintenant
Vous souhaitez créer une société offshore en Irlande ?

Contactez-nous afin d’établir avec nous l’offre la mieux adaptée à votre problématique. Gratuit et sans engagement!